Aller à la recherche


Afficher sur une carte plus grande

Qu’est ce que Val Tolosa ?

Val Tolosa anciennement « Portes de Gascogne », est un projet de méga centre commercial à Plaisance du Touch, “à 10 minutes de Toulouse”, dixit le promoteur Unibai-Rodamco et censé être “un pôle shopping et loisirs tourné vers la nature”. Le projet s’étend sur prés de 115.000m², nécessite pour sa réalisation de nouvelles infrastructures routières à la charge du Conseil Général de la Haute-Garonne et la destruction de plus de 44Ha de terrains naturels.

Le projet initié au début des années 2000 en partenariat avec la Mairie de Plaisance du Touch par le fond Nord-Américain Simon Property Group et Ivanhoé Cambridge a été racheté par Unibail-Rodamco en 2010. Depuis le groupe européen d’immobilier commercial tente en vain de lancer son projet et rentabiliser son investissement.

En février 2013, José Bové, député Européen est venu dénoncer ce projet parmi les Grand Projets Inutiles et Imposées. Unibail-Rodamco surfant sur la conjoncture économique, fait actuellement une grande campagne de communication autour des emplois potentiellement créés pendant les travaux et après l’ouverture. Récemment le projet a été mentionné par le journal Le Monde dans une liste de 25 «projets inutiles» dénoncés par la population.


Le projet sur le plateau de la Ménude en chiffres :

  • 44 Ha de terrains naturels détruits par l'emprise du centre commercial
  • Bétonnage de 115.000 m² pour les locaux du centre
  • 90.000 m² de commerces
  • Un hypermarché de 12.000 m²
  • une galerie marchande de 150 grandes et moyennes surfaces (un chiffre qui varie suivant les contrats/annulations)
  • 6.000 m² de restauration pour une quinzaine de restaurants.
  • 4.200 places de parking
  • Le promoteur annonce également 2000 arbres plantés, mais oublie de mentionner la destruction d'un sous-bois complet de 2 Ha...
  •  ...

Et comme pour toute zone commerciale rien n’interdit les extensions pour aller encore plus loin dans la démesure.

Le maire de Plaisance-du-Touch, M. Louis Escoula et l'ex-maire de la Salvetat-Saint-Gilles, M. Philippe Dauvel (maire jusqu'en 2014 et actuel Vice-président de la communauté des communes), sont les seuls politiques supporters du projet, voire VRP à leur heures : ils n’hésitent à pas parler de “centre commercial à l’Américaine”. Comme si cette qualification devait susciter prestige, envie et admiration...
 

>> La plaquette du collectif : Val Tolosa, Grand Projet Inutile et Imposé

>> Plus de détails, les arguments du promoteur et les nôtres

>> Qui sommes-nous ?



 

 

le Collectif 7 avr. 2012,
Page top